Unsere Website ist nicht für deine Browserversion optimiert.

Seite trotzdem ansehen
Toggle Grid

Le Groupe du Centre. Le Centre – PEV a rencontré la Task Force COVID-19

Le Groupe du Centre. Le Centre – PEV a pu échanger avec la Swiss National COVID-19 Science Task Force et être informé sur la situation épidémiologique actuelle lors de sa séance de groupe. Le Groupe du Centre demande depuis des mois au Conseil fédéral de prendre des mesures afin de mieux garantir la sécurité de l’approvisionnement lors de crises. Depuis un certain temps maintenant, le Parlement a d’ailleurs accepté une motion dans ce sens.

Afin de permettre une sortie à la fois rapide et maîtrisée de la pandémie de COVID-19, il est nécessaire de disposer désormais, en plus d’une stratégie de dépistage, d’une stratégie de vaccination enfin efficace, laquelle requiert la fourniture rapide de vaccins. Outre la situation épidémiologique, le Conseil fédéral doit maintenant prendre plutôt en considération les conséquences sociales et économiques également.
Le Groupe du Centre s’est entretenu avec la Swiss National COVID-19 Science Task Force par visioconférence. Les experts ont présenté la situation épidémiologique et la situation économique et se sont tenus à disposition afin de répondre aux questions des membres du groupe. Celles-ci ont porté principalement sur la stratégie à adopter en vue des prochaines étapes vers une ouverture, parallèlement à la vaccination et aux tests généralisés, mais aussi sur de meilleures bases de données ou encore sur la santé psychique et sur l’immunisation de la population.

Il faut réduire notre dépendance à l’égard des biens essentiels

La pandémie de COVID-19 en général et plus particulièrement les goulets d’étranglement concernant les vaccins mettent en évidence la dépendance de notre économie et de notre système de santé, rendus vulnérables du fait de la globalisation. Par sa motion acceptée par le Parlement et transmise au Conseil fédéral l’automne dernier, le Groupe du Centre confie à ce dernier le mandat de prendre des mesures afin de réduire notre dépendance à l’égard des chaînes d’approvisionnement et de production internationales des biens essentiels. « Il s’agit par-là de mieux garantir la sécurité de l’approvisionnement lors de futures crises et de renforcer la durabilité de l’économie suisse. Nous devons prendre conscience du fait qu’en ce qui concerne les biens essentiels, le prix ne peut pas être le seul critère », relève Brigitte Häberli-Koller, auteure de la motion. « Outre le renforcement de notre approvisionnement en vue de la prochaine crise, une production indigène accrue permet la création de nouvelles places de travail, dont nous aurons un besoin urgent une fois la pandémie de coronavirus derrière nous », poursuit Brigitte Häberli-Koller.

Contenus semblables

Nous nous engageons en faveur de cela

Engage-toi

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience utilisateur.

Accepter