Unsere Website ist nicht für deine Browserversion optimiert.

Seite trotzdem ansehen
Toggle Grid

Le Groupe du Centre. Le Centre – PEV demande des assouplissements et des compléments aux mesures Corona.

Le Groupe du Centre s’est réuni aujourd’hui vendredi pour une réunion du groupe préparatoire. La discussion a porté principalement sur les allégements des mesures liées au coronavirus proposées et soumises aux cantons mercredi dernier par le Conseil fédéral. Le Groupe du Centre demande l’abrogation de la règle des 5 personnes et des assouplissements rapides pour le secteur de la restauration. Pour le Groupe du Centre, il est clair que nous ne pouvons maîtriser cette crise qu’ensemble et non les uns contre les autres. Nous condamnons avec la plus grande fermeté les attaques contre certains Conseillers fédéraux.

Pour le Groupe du Centre, les étapes d’ouverture du Conseil fédéral vont dans le bon sens. « Il est important de proposer des perspectives à la société et à l’économie, et d’expliquer à la population comment, quand, et selon quels critères les mesures seront allégées », explique Andrea Gmür, présidente du Groupe. « La règle des 5 personnes signifie pour les familles avec enfants une interdiction de facto des contacts, c’est pourquoi elle devrait être levée immédiatement.», poursuit Andrea Gmür.

Le Groupe du Centre soutient les demandes de la CSSS pour que les terrasses des restaurants proposant la vente à emporter puissent être ouvertes à partir du 1er mars. L’ouverture complète des restaurants devrait avoir lieu le 22 mars. En outre, une stratégie d’ouverture et une sécurité de planification pour les grands événements sportifs et culturels doivent être mises en place.

Mise en œuvre rapide des mesures économiques de soutien

Le Groupe du Centre salue la proposition du Conseil fédéral de porter les aides pour les cas de rigueur à 10 milliards de francs et de solliciter l’aval du Parlement à ce sujet. «Également, il sera important que les cantons mettent rapidement en œuvre ces aides et mesures de soutien. Malheureusement, ce n’est pas encore le cas. Il faut que cela s’améliore rapidement », précise Marco Romano, vice-président du Groupe.

L’allocation de quatre milliards supplémentaires aux grandes entreprises est remise en question par le Groupe du Centre. La clause pour les cas de rigueur introduite par le Groupe du Centre s’appliquera en principe également aux grandes entreprises. «Néanmoins, les fonds supplémentaires qui devraient maintenant être accordés aux grandes entreprises devront être soigneusement examinés», a déclaré Pirmin Bischof, Conseiller des États.

Contenus semblables

Nous nous engageons en faveur de cela

Engage-toi

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience utilisateur.

Accepter