Unsere Website ist nicht für deine Browserversion optimiert.

Seite trotzdem ansehen
Toggle Grid

Migration

Nous voulons une Suisse humaine et une immigration contrôlée

Un nombre d’enfants, de femmes et d’hommes qui ont pris le chemin de l’Europe en raison de la pauvreté et de la guerre, mais aussi par manque de perspectives d’avenir a cruellement montré les limites de la solidarité européenne. Les pays situés aux frontières extérieures de Schengen, comme l’Italie, l’Espagne et la Grèce sont mis sous pression. Quoique située au centre de l’Europe, la Suisse est elle aussi exposée à cette situation.

Alors que la gauche est prête à ouvrir la porte à tous sans se poser aucune question, la droite s’efforce de verrouiller hermétiquement la Suisse. La Suisse a besoin d’une politique migratoire tournée vers l’avenir. Ceux qui viennent en Suisse et sont autorisés à y séjourner doivent être intégrés. Il est important de préserver nos valeurs de coexistence et de débattre de ces valeurs avec des personnes de cultures différentes. En revanche, nous ne tolérons pas l’utilisation abusive de nos systèmes sociaux.

Le Centre exige une politique d’asile contrôlée.

La tradition humanitaire de la Suisse doit être préservée. L’asile ne doit être accordé que dans le respect de nos lois. Pour Le Centre, il est clair :

  • Que les personnes persécutées nécessitant une protection devraient obtenir l’asile en Suisse, mais que la Suisse ne doit pas être un pays de destination attractif.
  • Que, grâce à des procédures d’asile plus rapides, nous pouvons renvoyer plus rapidement dans leur pays d’origine les personnes qui n’ont pas droit à l’asile en Suisse.

La coopération au développement devrait être davantage couplée à des progrès. Nous apportons ainsi un soutien sur place tout en protégeant nos propres intérêts. Pour Le Centre :

  • Les défis de la migration ne peuvent être résolus qu’avec nos partenaires. L’Europe doit être en mesure de mieux gérer les migrations et de lutter plus efficacement contre les abus.
  • La coopération au développement doit être plus étroitement liée à la politique migratoire et économique. Des soutiens bilatéraux plus importants dans le cadre de la coopération au développement doivent être davantage couplés à des accords de réadmission ou de protection des investissements.

Le Centre exige des mesures qui intègrent les immigrants de manière ciblée.

Nous, Suisses, croyons à la cohésion sociale, à l’égalité devant la justice, à la liberté et à la responsabilité personnelle, mais aussi aux principes de solidarité et de tolérance. Les personnes de cultures différentes doivent également respecter ces valeurs. Pour Le Centre :

  • Une langue nationale doit être apprise rapidement. C’est la clé pour une intégration réussite.
  • Des conventions d’intégration claires doivent être conclues et respectées.

Grâce à nous :

  • La nouvelle loi sur l’asile prévoit des procédures plus courtes, apportant ainsi plus de sécurité et déchargeant les cantons. Cela profite aux personnes qui sont effectivement persécutées et vulnérables.
  • La loi sur la nationalité est renforcée. Seules les personnes bien intégrées sont naturalisées. La naturalisation est l’aboutissement d’une intégration réussie.
  • Les étrangers criminels sont renvoyés dans leur pays d’origine conformément au droit international.
  • La coopération au développement se concentre stratégiquement sur les régions d’où les gens partent vers la Suisse.

Semblables procédures de consultation

Contenus semblables

Nous nous engageons en faveur de cela

Engage-toi

Wir nutzen Cookies für ein besseres Nutzererlebnis.

Akzeptieren