Unsere Website ist nicht für deine Browserversion optimiert.

Seite trotzdem ansehen
Toggle Grid

Les cantons à la manœuvre

Le Conseil fédéral a aujourd’hui, comme demandé par Le Centre, soumis sa proposition de stratégie de déconfinement aux cantons. Nous estimons que ce texte constitue une première base de discussion. Il appartient à présent aux cantons d’examiner ensemble les étapes prévues pour la réouverture et de présenter une position claire d’une seule voix. Nous nous réjouissons en outre que le Conseil fédéral ait finalement décidé de préparer une nouvelle mouture des crédits Covid-19. En complément, il est absolument indispensable que les mesures de soutien puissent être améliorées pour tous les secteurs touchés.

La pandémie de coronavirus dure depuis un an maintenant et nous fait tous et toutes payer un lourd tribut. L’humeur de la population est morose. Les mesures prises par le Conseil fédéral sont de plus en plus contestées par le peuple et ne sont donc plus soutenues par tous. Le nombre de cas est en baisse, mais la task force parle toujours d’évolutions inquiétantes et demande des mesures plus ambitieuses.

Restaurer la confiance

Il est donc important que le Conseil fédéral réussisse maintenant, dans le sillage de sa proposition, à redonner confiance à la population, notamment en lui offrant de véritables perspectives d’avenir. Le Centre estime que la stratégie proposée aujourd’hui constitue une bonne base de discussion. Il incombe désormais aux cantons de s’en emparer et de proposer les adaptations qui leur semblent appropriées à la lumière de leur expérience. Le Centre appelle les gouvernements cantonaux à défendre des positions communes claires, en prenant en considération à la fois les exigences sanitaires, sociales et économiques. Nous souhaitons également que le Conseil fédéral intègre les observations des cantons dans sa stratégie de déconfinement, et en particulier, qu’il précise davantage les assouplissements possibles à partir du début avril. C’est essentiel à nos yeux pour que chacun puisse entrevoir une perspective à moyen terme. « Pour que la population continue de soutenir les mesures, le Conseil fédéral doit adopter la semaine prochaine une stratégie de déconfinement cohérente et compréhensible, qui accorde sa juste place à la stratégie de tests et de vaccination », affirme Gerhard Pfister, Président du Centre. La règle des 5 personnes dans les intérieurs privés, pour ne citer qu’une mesure parmi d’autres, est difficile à comprendre et n’est pas applicable aux familles. Elle devrait donc être supprimée ou adaptée.

Améliorer les mesures de soutien d’urgence

De nombreux secteurs continuent à être gravement affectés par les différentes mesures. Nous saluons la proposition du Conseil fédéral de porter les aides pour les cas de rigueur à 10 milliards de francs et de solliciter l’aval du Parlement à ce sujet. Malheureusement, tous les cantons ne parviennent pas à distribuer avec une rapidité suffisante les moyens financiers mis à disposition par les Chambres fédérales et le Conseil fédéral à titre de soutien. C’est inacceptable et une amélioration s’impose instamment. Par ailleurs, Le Centre maintient sa demande de poursuite du programme de crédits Covid-19, qui a démontré son utilité, afin d’éviter des problèmes de liquidités à court terme lorsque les aides pour les cas de rigueur ne sont pas versées assez rapidement. C’est pourquoi nous nous réjouissons que le Conseil fédéral prépare une nouvelle version de ce programme.

Contenus semblables

Nous nous engageons en faveur de cela

Engage-toi

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience utilisateur.

Accepter