Unsere Website ist nicht für deine Browserversion optimiert.

Seite trotzdem ansehen
Toggle Grid

Mesures covid – Les solutions pragmatiques et équilibrées ont fait leurs preuves

16 février 2022 – Lors de sa séance d’aujourd’hui, le Conseil fédéral a décidé d’assouplir largement les mesures sanitaires en vigueur. Seule l’obligation de porter le masque est encore partiellement maintenue. Le Centre salue ces mesures d’assouplissement qui sont cohérentes au vu de la situation épidémiologique actuelle. Il s’agit de poursuivre sur la voie pragmatique qui a fait ses preuves et qui a été soutenue par le Centre.

Depuis la dernière étape d’ouverture il y a deux semaines, la situation épidémiologique s’est encore détendue. Le nombre de cas de contaminations et d’hospitalisations diminue sensiblement depuis le début de l’année et une très grande majorité des Suisses auront un bon niveau d’immunité à la fin de cet hiver. Ces bonnes nouvelles éloignent toujours plus la menace de surcharge du système de santé.

Au vu de l’évolution actuelle de la situation sanitaire, Le Centre salue les mesures d’assouplissement décidées aujourd’hui par le Conseil fédéral, en particulier la suppression de l’obligation de certificat, qui est également approuvée par la grande majorité des cantons. Nous espérons que les annonces d’aujourd’hui soient le prélude au retour définitif et tant attendu à la vie d’avant la crise. Du point de vue du Centre, il est toutefois nécessaire de maintenir l’obligation de porter un masque dans les lieux à fort potentiel de contamination comme les transports publics, ainsi que dans les EMS et les hôpitaux, de manière à continuer de protéger les personnes les plus vulnérables. Le Centre reste toutefois attentif au fait que les mesures doivent être proportionnées et cohérentes par rapport à l’évolution de la situation épidémiologique. Cela implique également que si la situation continue d’évoluer positivement, les dernières restrictions sanitaires devront également être réexaminées et levées dès que possible.

La confiance dans les institutions et la démocratie directe a fait ses preuves

« Dans l’ensemble, les mesures sanitaires mises en place ont permis de surmonter ces deux années de pandémie de manière efficace. La confiance dans les institutions et la démocratie a fait ses preuves », déclare le Président du Centre Gerhard Pfister. Grâce au Centre notamment, les autorités politiques n’ont jamais opté pour des approches extrêmes, ou des décisions précipitées – comme tout fermer ou tout ouvrir immédiatement. Grâce à cette approche équilibrée, nous nous en sommes mieux sortis que la plupart des pays européens. Le Centre continuera de s’engager en faveur d’approches pragmatiques et responsables pour la suite de la gestion de la pandémie.

Dans l'ensemble, les mesures sanitaires mises en place ont permis de surmonter ces deux années de pandémie de manière efficace. La confiance dans les institutions et la démocratie a fait ses preuves.
Gerhard Pfister
Président Le Centre suisse, Conseiller national (ZG)

Tirer les enseignements de la pandémie

Le Centre a toujours insisté sur le fait que le prix de notre liberté retrouvée ne saurait être atteint que si les autorités politiques et toute la population faisaient preuve de solidarité et de responsabilité. Le Centre a montré l’exemple en contribuant activement au contenu et à l’adoption de la loi Covid-19. Cette dernière a permis de protéger la population et notre système hospitalier tout en donnant les moyens à notre économie et en particulier à nos PME de traverser cette crise économique en préservant les emplois. La grande majorité de la population a fait preuve de responsabilité et solidarité en adoptant les bons gestes et les mesures qui ont permis de protéger les personnes les plus vulnérables, à commencer par nos aînés. Cela nous permet d’envisager l’avenir avec confiance. « Il convient également de tirer les enseignements de la pandémie pour l’avenir. La numérisation du système de santé doit être accélérée rapidement, les processus et les ressources dans le domaine des soins doivent être aménagés pour faire face à de futures crises sanitaires. La collaboration entre la Confédération et les cantons en cas de crise doit également être revue et les responsabilités doivent être clairement définies », déclare Charles Juillard, Vice-président et Conseiller aux Etats du Centre.

« Il convient également de tirer les enseignements de la pandémie pour l'avenir. La numérisation du système de santé doit être accélérée rapidement, les processus et les ressources dans le domaine des soins de santé doivent être aménagés pour faire face à de futures crises sanitaires. La collaboration entre la Confédération et les cantons en cas de crise doit également être revue et les responsabilités doivent être clairement définies »
Charles Juillard
Vice-président Le Centre suisse, Conseiller aux États (JU)

Malgré tous ces signes encourageants et notre optimisme pour la suite, nous devons rester vigilants pour être en mesure de réagir rapidement si le nombre de cas devait à nouveau augmenter, notamment en vue de l’automne prochain.

Contenus semblables

Personne de contact

Engage-toi

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience utilisateur.

Accepter