Unsere Website ist nicht für deine Browserversion optimiert.

Seite trotzdem ansehen

La 2G malheureusement nécessaire pour éviter la surcharge des hôpitaux

17 décembre 2021 – Le Conseil fédéral a décidé aujourd’hui de prendre de nouvelles mesures pour lutter contre la pandémie. C’est une bonne chose au vu des chiffres d’hospitalisation qui continuent d’augmenter. Désormais, une obligation générale de 2G s’applique à partir de lundi. L’accès aux établissements culturels, sportifs et de loisirs, aux restaurants ainsi qu’aux manifestations sera donc réservé aux personnes vaccinées et guéries. Même si Le Centre reconnaît la nécessité une obligation générale de 2G, il considère avec inquiétude les nouvelles restrictions qui concernent les personnes non vaccinées. En revanche, Le Centre salue le fait que le Conseil fédéral continue d’autoriser les rencontres privées, même si elles sont limitées. En cette période de crise, la famille est un facteur important de cohésion sociale. Le Centre salue en outre la prise en charge des frais des test et prend acte de la réintroduction de l’obligation de travailler à domicile.

En introduisant des règles 2G sur l’ensemble du territoire, le Conseil fédéral répond à la demande d’une majorité de cantons. Le nombre encore élevé de nouvelles hospitalisations ainsi que la situation actuelle dans les hôpitaux peuvent justifier cette mesure. « En revanche, j’observe avec une certaine inquiétude l’exclusion actée des personnes non vaccinées d’une grande partie de la vie sociale », déclare Charles Juillard, Vice- président du parti Le Centre. « Le Centre mettra tout en œuvre pour s’engager en faveur de la compréhension mutuelle, du respect et de la solidarité », poursuit-il.

J'observe avec une certaine inquiétude l'exclusion actée des personnes non vaccinées d'une grande partie de la vie sociale.
Charles Juillard
Vice-président Le Centre Suisse, Conseiller aux États (JU)

Les familles apportent un soutien en temps de crise

Le Centre salue le fait que les restrictions concernant les rencontres privées se limitent au minimum nécessaire. C’est justement en ces temps de crise et après bientôt deux ans de pandémie que les familles doivent continuer à pouvoir se réunir. Les tests restent toutefois un élément important de la lutte contre l’épidémie. « J’en appelle ici à la responsabilité individuelle de chacun », déclare Charles Juillard. « Avec la prise en charge des coûts des tests rapides antigéniques, tout le monde a désormais la chance de se faire tester avant les fêtes de famille et de contribuer ainsi à freiner les chaines de contamination », ajoute-il.

L’obligation de télétravail va contribuer à réduire les risques liés à la mobilité

Le Centre prend également note de l’introduction de l’obligation de travailler à domicile. Cette mesure doit aider à réduire la mobilité et les risques de contamination qu’elle comporte. Il s’agit d’une des mesures qui a déjà fait ses preuves lors des vagues précédentes », explique le conseiller national du Centre Benjamin Roduit. « La stagnation du nombre de cas par rapport à la semaine dernière montre toutefois que la recommandation urgente de télétravail porte déjà ses fruits », poursuit-il.

La stagnation du nombre de cas par rapport à la semaine dernière montre toutefois que la recommandation urgente de télétravail porte déjà ses fruits.
Benjamin Roduit
Conseiller national (VS)

Engage-toi