Unsere Website ist nicht für deine Browserversion optimiert.

Seite trotzdem ansehen

Conséquences pour notre économie

Maintenir le pouvoir d’achat et continuer à réduire la dépendance vis-à-vis des chaînes d’approvisionnement internationales

Notre économie est déjà fortement mise à l’épreuve en raison de la dégradation de la conjoncture mondiale, notamment suite à la pandémie de Covid-19. La guerre contre l’Ukraine aggrave la situation pour de nombreuses entreprises. La hausse des prix des combustibles et carburants fossiles ainsi que la pression sur les chaînes d’approvisionnement des biens de consommation, entraînent également une augmentation des prix à la consommation en Suisse. Le risque de tensions sociales existe. Le Centre demande donc que : 

  • La Confédération prenne les mesures nécessaires pour soutenir le pouvoir d’achat de la population et atténuer les effets d’une éventuelle stagflation.  
  • La Confédération soit prête à prendre des mesures vis-à-vis des bénéficiaires de rentes en cas de stagflation. 
  • La Confédération convoque une table ronde « Prix des denrées alimentaires » à laquelle participent tous les acteurs concernés (notamment les producteurs et les distributeurs de denrées alimentaires ainsi que les détaillants).  
  • Les grands distributeurs assument leurs responsabilités en cas d’éventuelles distorsions de prix et adaptent leurs marges bénéficiaires en conséquence, dans l’intérêt des producteurs et des consommateurs.  

Pour le Centre, il est essentiel que l’approvisionnement énergétique puisse également être garanti de manière aussi indépendante que possible. Cela signifie qu’à long terme, il faudra renoncer de plus en plus aux importations de pétrole et de gaz naturel. Le Centre demande que : 

  • Le Conseil fédéral examine en permanence d’autres libérations des réserves obligatoires existantes de carburants et de combustibles et qu’il y procède rapidement si nécessaire. 
  • Si le prix des carburants devait se maintenir à un niveau élevé, le Conseil fédéral examine également des mesures non bureaucratiques telles que des bons d’essence, notamment pour la classe moyenne et les personnes à faibles revenus, mais aussi un versement anticipé du remboursement du CO2 à la population. 
  • Le Conseil fédéral mette en place des mesures pour accélérer la réduction de la consommation d’énergie des bâtiments. Un soutien supplémentaire dans ce domaine permet non seulement d’améliorer l’efficacité énergétique, mais aussi de soutenir l’économie locale. 
  • D’autres mesures de soutien soient rendues possibles pour le développement des énergies renouvelables, afin de réussir le tournant énergétique en misant en particulier sur la production énergétique locale ainsi que sur l’augmentation de l’efficacité énergétique. 

Engage-toi