Unsere Website ist nicht für deine Browserversion optimiert.

Seite trotzdem ansehen

Un approvisionnement électrique sans nouvelles centrales nucléaires

9 mars 2022 – Lors de sa réunion d’hier, le Groupe du Centre- Le Centre. PEV.  a discuté de la suite à donner au dossier énergétique. Il soutient résolument les objectifs de la stratégie énergétique 2050 et écarte toute possibilité de construire de nouvelles centrales nucléaires. Des mesures sont toutefois nécessaires pour garantir la sécurité d’approvisionnement dans les prochaines années. La guerre contre l’Ukraine et la politique énergétique européenne et démontrent plus que jamais l’importance de réduire la dépendance énergétique de la Suisse pour assurer l’approvisionnement électrique.  Dans ce contexte, le groupe du Centre se positionne pour une approche pragmatique qui met l’accent sur les énergies renouvelables indigènes. Il s’est également prononcé contre la motion visant à faciliter l’accès à la propriété grâce au deuxième pilier.

La guerre contre l’Ukraine et la politique énergétique européenne, démontrent plus que jamais l’importance de réduire la dépendance énergétique de la Suisse pour assurer l’approvisionnement électrique.  Dans ce contexte, une approche pragmatique axée sur les énergies renouvelables indigènes est nécessaire. Plusieurs interventions seront déposées à cet effet durant la session de printemps. Elles concerneront les technologies de stockage décentralisées, l’introduction généralisée du smardgrid et la révision du scénario de référence.

Le groupe du Centre mise sur les énergies renouvelables

Le Groupe du Centre soutient la Stratégie énergétique 2050 que le peuple a approuvée à une large majorité en 2017. « Le Centre s’oppose à la construction de nouvelles centrales nucléaires. Elles ne règlent en rien le problème urgent de la sécurité de l’approvisionnement et empêche de développer des solutions pragmatiques, sûres et durables », souligne Charles Juillard, Vice-président du Centre. L’abandon de l’électricité nucléaire doit être compensé par le développement des énergies renouvelables indigènes. Face aux risques de pénuries, la sécurité de notre approvisionnement doit être une priorité absolue. C’est pourquoi, le groupe du Centre soutient la décision du Conseil fédéral de mettre en place une réserve hydroélectrique dès l’hiver prochain. Nous devons toutefois accélérer le mouvement. « Nous devons  simplifier et accélérer la construction d’infrastructures de production d’énergie renouvelable et mener une réflexion sur la pesée d’intérêts » déclare Sidney Kamerzin, Conseiller national du Centre. « La Loi sur l’énergie doit être adaptée de manière à ce que la production indigène d’énergie renouvelable soit considérée comme prioritaire, notamment par rapport aux questions esthétiques et du paysage », poursuit-il.

Le Centre s’oppose à la construction de nouvelles centrales nucléaires. Elles ne règlent en rien le problème urgent de la sécurité de l'approvisionnement et empêche de développer des solutions pragmatiques, sûres et durables.
Charles Juillard
Vice-président Le Centre Suisse, Conseiller aux États (JU)

Les centrales à gaz uniquement en soutien

Dans la perspective d’une éventuelle pénurie d’électricité durant les mois d’hiver, il convient d’examiner des solutions rapidement disponibles. Dans ce contexte, le Centre est ouvert à l’utilisation à court terme de centrales combinées à gaz, pour autant que cela n’augmente pas la dépendance énergétique de la Suisse. C’est pourquoi, elles ne doivent être utilisées que pour compenser des situations de pénuries. Il est également essentiel que les émissions de CO2 qui en résultent soient compensées. En outre, les technologies de stockage décentralisées et les mesures d’efficacité énergétique doivent également venir en appui de nos capacités de production d’électricité.  « Il faut accélérer l’assainissement énergétique des bâtiments et soutenir davantage la recherche pour diminuer encore la consommation des appareils, en particulier des appareils ménagers », souligne Charles Juillard.

Nous devons simplifier et accélérer la construction d'infrastructures de production d'énergie renouvelable et mener une réflexion sur la pesée d’intérêts.
Sidney-Hervé Kamerzin
Conseiller national (VS)

Autres objets : promotion de l’accession à la propriété, droit de vote à 16 ans et  légalisation du don d’ovules pour les couples mariés

Le groupe du Centre rejette la motion visant à utiliser entièrement les avoirs de la prévoyance professionnelle pour l’acquisition d’un logement. Cela aurait des effets contre-productifs par rapport à l’objectif visé. Les propriétaires risqueraient d’être rapidement étouffés par la spirale des prix due à une forte demande et la hausse des taux d’intérêts.  Le risque de pauvreté des personnes retraitées augmenterait si tous les avoirs du deuxième pilier étaient utilisés pour l’achat d’un bien immobilier. Pour cette raison, le groupe rejette la motion correspondante (21.4339).

Le groupe du Centre laisse la liberté de vote sur sur l’Iv.pa. Arslan (19.415) sur le droit de vote à 16 ans et se prononce contre la légalisation du don d’ovules telle que proposée par la motion (21.4341).

Personne de contact

Engage-toi