Notre site web n'est pas optimisé pour la version de votre navigateur.

Voir la page de toute façon
Toggle Grid

Prévenir au lieu de guérir: éviter à tout prix une nouvelle surcharge des hôpitaux et un confinement !

25 août 2021 – Lors de sa séance de ce jour, le Conseil fédéral a décidé définitivement de la fin des tests gratuits à partir d’octobre et a mis en consultation auprès des cantons l’extension de l’obligation de présenter un certificat à certains domaines. Le nombre des cas et des hospitalisations qui ont récemment augmenté incitent à la prudence. Le Centre soutient donc l’approche du Conseil fédéral. L’objectif le plus important consiste à éviter une nouvelle surcharge de travail pour les hôpitaux et, surtout, pour le personnel de santé, voire d’éviter un nouveau confinement. Le Centre se réjouit particulièrement du fait que cela permettra une approche coordonnée à l’échelle nationale, comme l’avaient demandé plusieurs directrices et directeurs de la santé.

Lors de la consultation, une majorité de cantons s’est prononcée en faveur de la suppression des tests gratuits. Le Centre soutient également la démarche du Conseil fédéral. Cela signifie que les personnes qui n’ont pas encore été vaccinées et qui viennent de rentrer des vacances d’été ont suffisamment de temps pour le faire. Cependant, il est important que les tests restent gratuits pour les écoles, les entreprises et surtout pour les personnes qui ne peuvent pas être vaccinées.

Éviter à tout prix de nouveaux durcissements ou des fermetures

La situation épidémiologique actuelle incite à la prudence. Le nombre de cas et d’hospitalisations a de nouveau fortement augmenté récemment. Si la situation devait continuer à s’aggraver, il serait logique, du point de vue du Centre, d’examiner une extension de l’obligation de présenter un certificat pour accéder aux cinémas, aux théâtres ou même aux restaurants. L’objectif principal doit consister à éviter à tout prix un nouveau durcissement des mesures, voire des fermetures.

Prévenir au lieu de guérir (2): une meilleure protection de l’économie suisse contre les prises de contrôle étrangères

Aujourd’hui, le Conseil fédéral a également soumis à consultation une proposition qui vise à mieux protéger les entreprises suisses contre les rachats étrangers à l’avenir. Ceci répond à une demande de Beat Rieder, député au Conseil des Etats du Centre, qui réclame précisément cela depuis longtemps dans sa motion (18.3021).

 

Des conditions-cadre sont nécessaires pour que les entreprises suisses ne soient pas négligemment vendues à l'étranger et que leur savoir-faire reste en Suisse. C'est la seule façon de préserver notre savoir et nos emplois en Suisse et de protéger les intérêts de notre pays.
Beat Rieder
Conseiller aux États (VS)

Le Conseil fédéral est ainsi chargé de créer une base légale pour empêcher ce bradage par des mesures efficaces. L’urgence est donnée : le Conseil fédéral est donc invité à établir rapidement des conditions-cadre claires et pratiques.

Personne de contact

Engage-toi

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience utilisateur.

Accepter