Unsere Website ist nicht für deine Browserversion optimiert.

Seite trotzdem ansehen
Toggle Grid

Pas de soulagement pour les jeunes et les jeunes adultes en formation

1er octobre 2021 – Le Conseil fédéral s’en tient à sa décision et prolonge la gratuité des tests jusqu’à fin novembre pour les personnes ayant reçu une première dose de vaccination. Le Centre salue cette décision qui laisse suffisamment de temps pour organiser la vaccination contre le COVID avec le nouveau vaccin à vecteur désormais disponible. Mais le Conseil fédéral a malheureusement aussi renoncé à relever la limite d’âge pour les tests gratuits à 20 ans. Il aurait ainsi au moins été possible de soulager les jeunes et les jeunes adultes en formation. Pour le Centre, le Conseil fédéral aurait ici pu faire une concession importante qui aurait favorisé un accueil plus large de l’obligation de présenter un certificat.

Le Conseil fédéral a décidé aujourd’hui de s’en tenir largement à sa décision du 24 septembre. Des tests gratuits seront donc encore proposés à quelques exceptions près jusqu’au 10 octobre. Les personnes ayant reçu une première dose de vaccination pourront quant à elles se faire tester gratuitement jusqu’à fin novembre afin de recevoir leur certificat COVID. Le Centre salue ce délai transitoire qui laisse aux personnes qui souhaitent se faire vacciner le temps de prendre rendez-vous. Le nouveau vaccin à vecteur disponible dès la semaine prochaine permettra aux personnes allergiques et à celles qui ne souhaitent pas choisir l’un des vaccins recourant à une nouvelle technologie d’être malgré tout vaccinées jusqu’à fin novembre. Le Conseil fédéral a par ailleurs fait une concession importante, en ceci que les coûts d’émission du certificat basés sur des tests répétitifs devraient désormais également être supportés par la Confédération. «Il s’agit là d’un pas important pour que l’obligation de présenter un certificat soit plus largement accueillie», explique Gerhard Pfister, président du parti et conseiller national du Centre.

Éviter l’engorgement des hôpitaux reste l’objectif principal de la maîtrise de la pandémie

Le Conseil fédéral a malheureusement renoncé à relever la limite d’âge pour les tests gratuits à 20 ans. Les jeunes qui suivent une formation devraient toujours avoir la possibilité de se faire tester gratuitement afin de ne pas rendre l’accès à la formation plus compliqué. «L’objectif principal reste de soulager les hôpitaux. Il faut donc accroître l’acceptation du certificat COVID», explique Gerhard Pfister.

«Nous regrettons que le Conseil fédéral ait renoncé à relever la limite d’âge pour les tests gratuits à 20 ans.»
Gerhard Pfister
Président Le Centre suisse, Conseiller national (ZG)

Les tests restent un instrument qui permet de continuer à observer la situation épidémiologique.
Le Conseil fédéral souhaite par ailleurs maintenir la promotion et le soutien de sa campagne de vaccination et des offres de vaccination facilement accessibles en collaboration avec les cantons. Le Centre salue donc expressément l’engagement de la Confédération au travers d’une offensive vaccinale et le soutien considérable des cantons dans le cadre de cet effort. Ce n’est qu’ensemble que nous réussirons à vaincre la pandémie.

Personne de contact

Engage-toi

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience utilisateur.

Accepter