Unsere Website ist nicht für deine Browserversion optimiert.

Seite trotzdem ansehen
Toggle Grid

Lutter contre les symptômes ne suffit pas à freiner l’explosion des coûts de santé

17 septembre 2021 – Le Conseil fédéral a transmis aujourd’hui au Parlement son contre-projet indirect à l’initiative d’allégement des primes du PS. Le Centre soutient ce projet. En effet, la hausse continue des primes représente un réel souci pour la classe moyenne. Les réductions des primes apportent donc une contribution substantielle à la compensation sociale. Toutefois, la lutte contre les symptômes, à elle seule, ne suffit clairement pas à freiner l’explosion des coûts de santé. L’initiative du Centre « Baisser les primes – pour un frein aux coûts de la santé » est indispensable pour résoudre enfin durablement le problème de la hausse des coûts de santé.

Le contre-projet indirect responsabilise davantage les cantons en matière de réductions des primes. Cette approche est pertinente, puisque les cantons ont une influence directe sur l’évolution des coûts du système de santé dans leur région. La composante de coûts prévue incite directement les cantons à agir au niveau du contrôle des coûts.

Prise en compte des différences dans les systèmes cantonaux

Il convient en particulier de saluer le fait que les points contestés par le Centre lors de la consultation aient été clarifiés dans le présent message. Il est ainsi tenu compte des différences dans l’organisation des systèmes cantonaux de réduction des primes.

D’autres mesures efficaces sont nécessaires

Mais pour s’attaquer à la racine du problème de l’explosion des primes d’assurance-maladie et le résoudre enfin durablement, les réductions de primes à elles seules ne suffiront pas. La politique de redistribution et de rapiéçage ne résout pas le problème. D’autres mesures sont nécessaires. « Seule notre initiative pour freiner les coûts permettra à tous les acteurs du système de santé d’apporter leur concours à une stabilisation durable des coûts », déclare Stefan Müller-Altermatt, conseiller national Centre et chef d’initiative. L’initiative « Baisser les primes – pour un frein aux coûts de la santé » exige que le Conseil fédéral, l’Assemblée fédérale et les cantons interviennent lorsque les coûts de la santé augmentent trop fortement par rapport à l’évolution des salaires. « Le message est clair, compréhensible et réalisable », poursuit Stefan Müller-Altermatt.

Seules des mesures efficaces pour lutter contre la hausse des coûts permettront à la société de continuer à compter sur un système de santé de qualité, accessible à tous et abordable. Le Centre rejette donc l’initiative du PS visant l’allégement des primes.

Seule notre initiative pour freiner les coûts permettra à tous les acteurs du système de santé d’apporter leur concours à une stabilisation durable des coûts.

Le soulagement des hôpitaux reste l’objectif principal dans la maîtrise de la pandémie

Le Conseil fédéral a rediscuté aujourd’hui la question des tests gratuits pour lutter contre le coronavirus. Fin août, il avait décidé que ces tests ne seraient plus mis à disposition gratuitement à partir d’octobre. Le Centre souhaiterait que les tests restent accessibles gratuitement dans une certaine mesure, notamment afin de pouvoir continuer à suivre l’évolution épidémiologique. Une possibilité serait de limiter les tests gratuits à un certain nombre par mois ou de les mettre surtout à la disposition des adolescents et des jeunes adultes. « L’objectif principal reste de soulager les hôpitaux. Il faut donc accroître l’acceptation du certificat COVID. Pour y parvenir, en plus d’autres mesures, il est nécessaire de maintenir la gratuité des tests », explique Gerhard Pfister, président du Centre.

Engage-toi

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience utilisateur.

Accepter