Unsere Website ist nicht für deine Browserversion optimiert.

Seite trotzdem ansehen
Toggle Grid

Le fédéralisme et la cohésion de la Suisse mis à l’épreuve

Avec l’arrivée de l’hiver, le taux d’occupation des unités de soins intensifs par les patients atteints du Covid-19 augmente. Malgré les vaccinations et les mesures prises, le virus reste dangereux. Par respect pour les habitants de notre pays, qui ont contribué à la lutte contre la pandémie avec beaucoup de patience et de solidarité au cours des deux dernières années, Le Centre estime qu’il faut éviter autant que possible de nouvelles fermetures ou lockdowns. L’objectif premier du Centre reste toutefois de prévenir une surcharge du système de santé et d’empêcher que la charge de travail déjà élevée du personnel de santé ne s’accroisse encore. Les aspects suivants sont désormais prioritaires pour le Centre dans la poursuite de la gestion de la pandémie.

Vacciner de manière simple et non bureaucratique, et booster le plus rapidement possible

Nous demandons maintenant un effort supplémentaire et déterminé autour de la vaccination et du booster pour tous. Dans ce domaine, on a agi avec trop d’hésitation ces dernières semaines. Toute personne souhaitant se faire vacciner et surtout booster doit avoir la possibilité de le faire rapidement et sans bureaucratie. Les médecins de famille et les pharmaciens doivent être activement impliqués. Tous les cantons doivent mettre d’urgence à disposition l’infrastructure nécessaire. En revanche, il est clairement hors de question pour le Centre de rendre la vaccination obligatoire.

 

Des tests gratuits pour toute la population

Les tests rapides et les tests PCR doivent à nouveau être accessibles gratuitement à l’ensemble de la population. Car à long terme, les coûts des tests pèsent bien moins lourd qu’un nouveau lockdown. De plus, les tests disponibles gratuitement sont un bon moyen d’améliorer encore l’acceptation et l’utilisation du certificat Covid. Avec la vaccination et le booster, les tests nous aident également à faire face à la pandémie.

 

Les cantons sont appelés à utiliser leurs compétences de manière plus conséquente

L’un des grands avantages de notre système fédéral est qu’il permet en principe aux cantons de faire ce qu’il faut au bon moment et au bon endroit. Cette compétence va de pair avec la responsabilité de le faire. « C’est une preuve de confiance du Conseil fédéral dans notre fédéralisme que de rappeler aujourd’hui ces compétences cantonales dans cette crise », souligne le vice-président Charles Juillard. Dans les domaines qui relèvent de la souveraineté des cantons, par exemple l’éducation mais aussi les soins de santé, des mesures rapidement applicables et efficaces doivent donc être prises. L’objectif doit demeurer que les écoles restent ouvertes dans la mesure du possible. Le meilleur moyen d’y parvenir est de procéder à des tests réguliers, d’imposer le port du masque en classe et d’utiliser systématiquement des épurateurs d’air. Une obligation de certification devrait également être envisagée pour les visiteurs et le personnel des maisons de soins et des hôpitaux.

C'est une preuve de confiance du Conseil fédéral dans notre fédéralisme que de rappeler aujourd'hui ces compétences cantonales dans cette crise.
Charles Juillard
Vice-président Le Centre suisse, Conseiller aux États (JU)

Liberté, solidarité et responsabilité

« La pandémie remet en question ce que l’on croyait être des évidences. Elle met sérieusement à l’épreuve notre système fédéral et la cohésion de notre pays », déclare le président du parti Gerhard Pfister. L’exacerbation politique pour se profiler n’est pas une solution et se jouer les uns des autres conduit inévitablement à une division de la société. Il faut une politique prévoyante et solidaire qui soit compréhensible pour les habitants de ce pays et qui puisse ainsi être soutenue. Seules la liberté, la solidarité et la responsabilité nous permettront de surmonter ensemble cette crise. Nous restons fermement convaincus que nous pouvons également relever ce défi ensemble !

La pandémie remet en question ce que l'on croyait être des évidences. Elle met sérieusement à l'épreuve notre système fédéral et la cohésion de notre pays.
Gerhard Pfister
Président Le Centre suisse, Conseiller national (ZG)

Personne de contact

Engage-toi

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience utilisateur.

Accepter