Notre site Web n'est pas optimisé pour la version de votre navigateur.

Voir la page de toute façon

Engagement total contre l’explosion des coûts de la santé

12 septembre 2023 – L’explosion des coûts de la santé sera un thème central de cette session d’automne. Au cours des prochaines semaines, le Parlement finira de débattre de notre initiative « pour un frein aux coûts » et devrait approuver le contre-projet indirect. Le temps presse, car la hausse effrénée des primes n’est que le reflet de l’explosion des coûts de la santé ! Nous avons besoin d’une solution durable pour freiner l’explosion des coûts de la santé et combattre efficacement la hausse des primes. L’initiative du Centre « pour un frein aux coûts » est un pas essentiel dans cette direction. En outre, d’autres dossiers importants portant sur la maîtrise des coûts seront débattus lors de cette session. Le Centre continue à s’engager pleinement et de manière constructive pour un système de santé abordable et accessible à tous.

L’explosion des coûts dans le secteur de la santé se poursuit à un rythme effréné. Cela entraînera inévitablement une nouvelle hausse des primes. « La classe moyenne en fait les frais, alors qu’elle est déjà fortement impactée par l’augmentation du coût de la vie”, déclare Marie-France Roth Pasquier, membre de la présidence du Centre Suisse et conseillère nationale. Lors de cette session, le Parlement débattra définitivement de l’initiative du Centre «pour un frein aux coûts» et approuvera probablement le contre-projet indirect au cours de la même session. Il est grand temps d’agir ! « La seule bonne direction, c’est celle de l’initiative du Centre, qui oblige tous les acteurs de la santé à mettre en œuvre des mesures de maîtrise des coûts dans leurs domaines de compétences », poursuit Marie-France Roth Pasquier.

La seule bonne direction, c'est celle de l’initiative du Centre, qui oblige tous les acteurs de la santé à mettre en œuvre des mesures de maîtrise des coûts dans leurs domaines de compétences
Marie-France Roth Pasquier
Membre de la présidence du parti, Conseillère nationale (FR)

Oui aux subsides, mais il faut une solution durable

Durant cette session, le Parlement débattra également de l’initiative pour l’allègement des primes et de son contre-projet indirect. Les subsides aux primes sont un instrument important pour l’équilibre social et pour la protection du pouvoir d’achat de la population. Le Centre soutient le contre-projet indirect à l’initiative sur l’allègement des primes, même s’il ne règle pas le problème de la hausse des coûts de la santé. « Une augmentation des subsides de primes ne suffit pas à endiguer durablement la croissance des coûts de la santé. C’est pourquoi notre initiative pour un frein aux coûts est nécessaire, car elle s’attaque réellement à la racine du problème, contrairement aux autres propositions qui ne sont qu’un emplâtre sur une jambe de bois”, souligne le conseiller national Vincent Maitre. Nous avons besoin pour cela de notre initiative « pour un frein aux coûts”. Elle n’implique aucun plafonnement des dépenses. Elle oblige par contre tous les acteurs du système de santé à prendre des mesures pour maîtriser les coûts, lorsque ceux-ci augmentent trop fortement par rapport à l’évolution des salaires.

Une offensive digitale globale est nécessaire

La digitalisation du système de santé offre un potentiel d’économie énorme qui est malheureusement largement inexploité. Selon une étude récente, la numérisation permettrait d’économiser plus de 10% des dépenses de santé ! Mais la mise en œuvre doit se faire rapidement. Le Centre s’engage sur cette voie notamment avec la motion du conseiller aux Etats du Centre Erich Ettlin: « Plan directeur de la transformation numérique dans le système de santé ». « En nous attaquant au gaspillage et aux inefficacités, nous pouvons réduire massivement les coûts de la santé sans toucher à la qualité des soins”, poursuit Vincent Maitre. La motion ainsi que le postulat d’Erich Ettlin visant à accélérer l’introduction du dossier électronique du patient seront discutés au Conseil des Etats lors de cette session.

En nous attaquant au gaspillage et aux inefficacités, nous pouvons réduire massivement les coûts de la santé sans toucher à la qualité des soins
Vincent Maitre
Membre de la présidence du parti, Conseiller national (GE)

Maîtriser les coûts grâce à un financement uniforme du système de santé

Le financement uniforme du système de santé, réclamé par le Centre, est une autre mesure essentielle pour réduire la hausse des coûts de la santé. Actuellement, les prestations médicales fournies en ambulatoire et en stationnaire sont financées différemment, ce qui conduit à de mauvaises incitations financières. C’est pourquoi les caisses d’assurance maladie et les cantons doivent financer les traitements de manière uniforme, qu’ils soient effectués en ambulatoire ou en stationnaire. Cette solution découle d’une initiative parlementaire déposée en 2009 (!) par l’ancienne conseillère nationale du Centre, Ruth Humbel. Elle sera débattue cette semaine au Conseil national. Il est important que nous avancions enfin sur cette mesure efficace pour freiner les coûts.

Le Centre continue à maintenir la pression au Parlement pour une maîtrise des coûts de la santé et une mise en œuvre rapide des solutions numériques dans le secteur de la santé.

Contact

Engage-toi