Notre site Web n'est pas optimisé pour la version de votre navigateur.

Voir la page de toute façon

Rétrospective de la session d’hiver 2022

La session d’hiver s’achève aujourd’hui. Outre l’élection du Conseil fédéral, le Parlement s’est penché en particulier sur l’adaptation des rentes, les coûts de la santé et la réforme du 2ème pilier. Grâce au Centre, la pleine compensation des rentes au renchérissement pourra entrer en vigueur l’année prochaine; une mesure importante pour soutenir le pouvoir d’achat!

Compensation totale des rentes au renchérissement

Face à l’explosion des primes d’assurance maladie et à la hausse des prix des denrées alimentaires et de l’énergie, il est urgent d’agir pour protéger le pouvoir d’achat de la population. L’adoption de la motion du Centre, par le Parlement, permettra la pleine compensation des rentes au renchérissement dès l’année prochaine. Les bénéficiaires de rentes AI et de prestations complémentaires en profiteront également. Nous apportons ainsi une aide rapide et efficace à tous les retraités aux revenus modestes, qui sont particulièrement touchés par la hausse des prix.

La pleine compensation des rentes AVS au renchérissement est une contribution importante à l'équilibre social et à la protection du pouvoir d'achat.
Philipp Matthias Bregy
Membre de la présidence du parti, Conseiller national (VS), Président du Groupe Le Centre au Conseil National

Un pas important vers un contrôle efficace des coûts de la santé

Lors de cette session, le Conseil des Etats a enfin adopté le principe d’un financement uniforme du système de santé. Les discussions font suite à une initiative parlementaire déposée en 2009 (!) par la conseillère nationale du Centre Ruth Humbel. Grâce au Centre, l’adoption de cette motion marque une étape importante pour un contrôle efficace des coûts dans le domaine de la santé.

Aujourd'hui, les prestations médicales fournies en ambulatoire et en stationnaire sont financées différemment. Cette situation conduit à de mauvaises incitations financières. C'est l'indication médicale qui doit être déterminante pour le type de traitement, et non son financement.
Ruth Humbel Näf
Conseillère nationale (AG)

L’augmentation effrénée des primes n’est que le reflet de la hausse des coûts de la santé. Ce n’est qu’avec des mesures efficaces contre l’augmentation des coûts que nous pourrons garantir un système de santé de qualité, accessible à tous et à un prix abordable. Avec notre initiative pour un frein aux coûts, nous sommes le seul parti qui s’attaque à la racine du problème. Nous maintenons la pression pour maîtriser les coûts de la santé, et faire baisser les primes !

Réforme du 2ème pilier : des mesures de compensation équitables pour les bas revenus

Après les débats au Conseil national ce printemps, le Conseil des États a empoigné la réforme du 2ème pilier (LPP) lors de cette session. La réforme est centrale pour l’équité intergénérationnelle en Suisse. Le Centre s’engage en faveur d’une réforme qui ne fonctionne pas selon le principe de l’arrosoir, mais qui contient des mesures de compensation ciblées pour les bas revenus et les personnes à temps partiel.

L'abaissement du seuil d'entrée et l'adaptation de la déduction de coordination permettront d'améliorer la situation de prévoyance des personnes à bas revenus et à temps partiel. De nombreuses femmes sont concernées et c’est pour elles que je m’engage.
Isabelle Chassot
Conseillère aux États (FR)

Une mise en œuvre nécessaire de la réforme fiscale de l’OCDE

Lors de cette session d’hiver, l’introduction d’une imposition minimale pour les entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse 750 millions de francs, comme le demande l’OCDE, a également été débattue. Cette réforme est importante pour que la réglementation suisse soit conforme aux normes internationales en matière d’imposition des grandes entreprises. Le projet adopté répond aux exigences des directrices et directeurs cantonaux des finances. Il est soumis au référendum obligatoire et sera probablement soumis au vote le 18 juin 2023. Il est important que les cantons s’engagent en faveur de cette réforme et la défendent auprès de la population.

Toutes nos félicitations, cher Martin, chère Brigitte et chère Viola !

Outre les affaires courantes, cette session a également été marquée par de nombreuses élections. Sous la devise ‘Gemeinsam – Ensemble – Insieme – Ensemen’, Martin Candinas et Brigitte Häberli-Koller ont été élus aux présidences du Conseil national et du Conseil des Etats. Avec ces deux présidences, Le Centre prend ses responsabilités en cette année électorale pour faire face aux grands défis qui attendent notre pays.

La semaine dernière, notre conseillère fédérale Viola Amherd a en outre été élue vice-présidente du Conseil fédéral avec un résultat brillant de 207 voix (sur 223 valables). Elle assumera vraisemblablement la présidence tournante de la Confédération en 2024. En décidant de rester à la tête du Département de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), elle continue d’assumer des responsabilités pour notre pays et notre population. Viola Amherd assure ainsi la stabilité et la continuité dans les questions de sécurité, dans un contexte européen qui s’est fortement dégradé depuis le début de la guerre contre l’Ukraine.

Un engagement total qui se poursuit l’année prochaine !

L’année prochaine, Le Centre continuera à s’engager pleinement pour le pouvoir d’achat de la classe moyenne. Avec nos initiatives pour des rentes et des impôts équitables pour les couples mariés, nous voulons l’équité pour tous les couples, indépendamment du modèle de vie choisi. Signez maintenant 2 fois!

Je vous souhaite un joyeux Noël et une bonne fin d’année !

Contact

Engage-toi