Unsere Website ist nicht für deine Browserversion optimiert.

Seite trotzdem ansehen
Toggle Grid

Oui à la Loi sur le cinéma

Le Centre Suisse soutient la révision de la Loi sur le cinéma. La création cinématographique nationale sera renforcée et les mêmes droits et obligations seront créés pour les productions suisses et étrangères.

La branche cinématographique suisse produit et réalise des séries et des films de grande qualité et qui sont compétitifs au niveau international.

Depuis 2007, les chaînes privées suisse doivent investir dans la création cinématographique nationale à hauteur d’au moins 4% de leur chiffre d’affaires. En revanche, aucune loi n’oblige les plateformes de streaming internationales à investir en Suisse. De fait, les recettes générées en Suisse partent pratiquement toutes à l’étranger. L’adaptation de la Loi renforce le potentiel de notre production cinématographique nationale et crée les mêmes droits et obligations pour les fournisseurs suisses et étrangers.

Avec une obligation d’investissement de 4%, la Suisse se situe tout juste dans la moyenne des pays européens. La France impose aux services de streaming des pourcentages allant jusqu’à 26 %, l’Italie jusqu’à 20 %.

Les 4% d’investissements en Suisse permettront de renforcer l’industrie cinématographique nationale et de créer de nouveaux emplois. Il y aura également des retombées positives pour le secteur touristique, puisque les productions suisses contribueront à valoriser notre pays, notre culture et nos paysages sur les plateformes internationales.

Les chaînes de télévision privées et les plateformes de streaming profiteront également du savoir-faire et de l’inspiration « Made in Switzerland » pour proposer une offre audiovisuelle élargie et de qualité aux consommateurs.

Pour ces raisons, Le Centre Suisse soutient la révision de la Loi sur le cinéma.

Engage-toi

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience utilisateur.

Accepter