fbpx

Le Centre

Le Centre salue la suppression de la « règle des 5 personnes »

19 mars 2021 – La semaine dernière, le Conseil Fédéral avait présenté aux cantons des propositions pour assouplir les mesures contre le coronavirus. Partant des retours d’information et du développement épidémiologique, il a décidé aujourd’hui que seule la règle des 5 personnes s’étendant maintenant à 10 personnes serait assouplie dans un cadre privé. Le Centre déplore que l’évaluation de la situation épidémiologique par le Conseil Fédéral ne permette à ce dernier d’autres ouvertures.

« Le Centre salue que la règle des 5 personnes impraticable pour les familles soit enfin supprimée à l’intérieur et élargie maintenant à 10 personnes, comme nous l’avions réclamé depuis longtemps », déclare le Président du Centre Gerhard Pfister. Il sera donc possible dès le 22 mars qu’au maximum dix personnes se rencontrent en privé dans des locaux. « C’est au moins une petite lueur d’espoir à l’approche de Pâques », poursuit Gerhard Pfister. En revanche, le Centre regrette que le Conseil fédéral, malgré un changement de stratégie en faveur d’un renforcement des tests et de la vaccination, estime que la situation épidémiologique actuelle le pousse à renoncer aujourd’hui à de nouvelles ouvertures. Ainsi, il appelle la population et les branches concernées à rester patientes et persévérantes. Afin d’améliorer la situation et de créer des conditions favorables à de nouvelles étapes vers l’ouverture, il est désormais impératif que nous encouragions fortement l’offensive de test et la vaccination. En outre, les possibilités numériques doivent enfin être optimisées pour assurer une bonne surveillance.

La stratégie chinoise du Conseil Fédéral
Aujourd’hui, le Conseil Fédéral a également adopté sa stratégie chinoise annoncée depuis assez longtemps. Le Centre.avait déjà réclamé cette stratégie depuis quelques années et se félicite de cette initiative. Il est capital que la stratégie chinoise nous permette de trouver un bon équilibre dans nos relations avec le plus grand pays asiatique. Pour le centre, il est clair que, pour protéger l’économie suisse, il est nécessaire de contrôler les investissements directs étrangers dans les entreprises suisses, notamment en provenance de Chine. Il y a déjà deux ans, Beat Rieder, membre du Conseil des États du Centre, a proposé une motion à ce propos. De plus, Christine Bulliard-Marbach a soumis cette semaine une interpellation contenant des questions sur la coopération entre la Suisse et la Chine dans le domaine universitaire. En effet, il y a de plus en plus de preuves de tentatives de la Chine d’exercer une pression et une influence sur les résultats de la recherche et de discussions universitaires, ainsi que d’espionnage en matière de recherche.

Production d’éthanol en Suisse
Le Centre se félicite que le Conseil fédéral veuille développer la production d’éthanol en Suisse. La pandémie de COVID-19, en général, et les goulets d’étranglement concernant les vaccins, en particulier, mettent en évidence à quel point notre économie et notre système de santé sont devenus dépendants du fait de la mondialisation, qui les rend vulnérables et fragiles. Lors de la session de printemps, le Parlement a transmis au Conseil fédéral une motion de la conseillère aux États Brigitte Häberli-Koller (Groupe du Centre) à ce sujet. Ce faisant, elle invite le Conseil fédéral à prendre des mesures pour réduire la dépendance à l’égard des chaînes d’approvisionnement et de production internationales pour les produits essentiels. Il s’agit ainsi de mieux garantir la sécurité de l’approvisionnement lors de futures crises et de renforcer la durabilité de l’économie suisse.

Le Centre. Liberté. Solidarité. Responsabilité. Nous sommes le trait d’union.

Contact

Gerhard Pfister
Président Le Centre

Conseiller national (ZG)
gerhard.pfister@parl.ch
+41 79 334 12 30

Astrid Bärtschi
Responsable communication & campagne Le Centre
astrid.baertschi@le-centre.ch
+41 78 766 69 29